Rechercher

Ce Mulhouse qui joue

Vendredi 27 Décembre 2019 un journaliste de l'Alsace nous a fait l'honneur de venir nous voir à notre petite après-midi de noël au carré des associations et nous a posé des questions sur l'association et son avenir ! Pour ceux qui n'ont pas pu voir passer l'article, on vous le reposte ici et on le remercie encore une fois pour s'être intéressé à nous ! Bonne lecture !

Ce Mulhouse qui joue


L'association Mulhouse gaming a fêté la fin d'année au Carré des associations. L'occasion pour les « gamers » eux-mêmes d'en évoquer les perspectives.

League of Legends, Overwatch, Fortnite et Counter Strike. Ces jeux vidéo culte, dont la pratique en réseau est devenue un phénomène de société planétaire, se déclinent aussi le plus localement du monde. Mulhouse gaming en est la preuve. Créée il y a deux ans, cette association rassemble aujourd'hui 27 membres actifs et quelque 300 personnes via le logiciel Discord. Tous se passionnent pour l'e-sport à différents niveaux. Pratiquants loisirs et compétiteurs, débutants et confirmés, y cohabitent.


« Nous nous voyons plus comme un club de quartier »


« Mulhouse gaming n'est pas une structure professionnelle comme l'école mulhousienne Power House gaming », explique Firmin Schott, président de l'association. « Nous nous voyons plus comme un club de quartier, qui entend mettre à ses membres le pied à l'étrier du gaming. Et si nous devenons incubateur de talents, ce sera avec plaisir. »


L'association organise des sessions d'entraînement régulières en ligne et se réunit physiquement chaque dernier samedi du mois au Carré des associations. Elle aimerait disposer de son propre local, car la salle mise actuellement à disposition, c'est un comble, ne dispose pas d'une connexion internet suffisante pour s'adonner à la pratique de jeux en réseau sur PC.


« Mulhouse est une ville jeune, véritable vivier pour nous »


« L'e-sport est à peine en train de se faire reconnaître et de se structurer », ajoute Quentin Santaniello, trésorier. « Quand il y aura une fédération nationale, cela facilitera au moins l'obtention d'une subvention de la Ville. »


En attendant, Mulhouse gaming veut recruter des joueurs de console pour diversifier ses membres. Mathieu Wespiser, fondateur de l'association en 2017, croit fort en son développement : « Mulhouse est une ville jeune, véritable vivier pour nous. »


Si l'association n'accepte pas de membres de moins de 14 ans, la moyenne d'âge des troupes est celle du e-sport en général, autour de la vingtaine. Comme pour prouver qu'il n'y a pas de bon e-sport sans sport bien réel à côté, elle va boucler un partenariat avec la salle Freeness à Mulhouse.


Côté écran, Mulhouse gaming tiendra un stand au Colmar Esport Show des 18 et 19 janvier, en plus d'y avoir deux équipes en compétition sur League of Legends et Fortnite.


Rédigé par Michel ALLEMANN

82 vues